CREDIPAR : première titrisation « STS » publique d’un montant d’un milliard d’euros

CREDIPAR : première titrisation « STS » publique d’un montant d’un milliard d’euros

Linklaters a conseillé CREDIPAR dans le cadre de l’opération. Hogan Lovells a conseillé Société Générale, Banco Santander et ING Bank N.V.

CREDIPAR, acteur de premier plan sur le marché français du financement automobile, a finalisé sa première titrisation publique de type « STS » (simple, transparente et standardisée) d’un montant d’un milliard d’euros. Société Générale est intervenue en tant qu’arrangeur et chef de file et Banco Santander, S.A. et ING Bank N.V. en tant que chefs de file.

CREDIPAR est une filiale de PSA Banque France, elle-même filiale de Stellantis spécialisée dans le financement automobile, et de Santander Consumer Finance, la division de Banco Santander spécialisée dans le crédit à la consommation. CREDIPAR propose des solutions de financement, sous forme de prêts, de locations longues durées ou de crédits-bail, aux clients finaux des concessionnaires Peugeot, Citroën et DS en France, ainsi que le financement des stocks de véhicules de ces concessionnaires.

Il s’agit d’une transaction importante pour CREDIPAR, en tant qu’elle lui a permis de refinancer plus de soixante mille contrats de locations conclus en France auprès de particuliers et de professionnels, pour des véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS.

Par cette transaction, clôturée le 28 juin 2021, des obligations de catégorie A et B, d’un montant total de 865,4 millions d’euros, ont été émises par le fonds commun de titrisation « Auto ABS French Leases 2021 » et ont été admises aux négociations sur le marché réglementé Euronext Paris. Les obligations de catégorie A sont notées AAA(sf) et AA+(sf) par, respectivement, S&P Global Ratings and DBRS Ratings GmBH, et les obligations de catégorie B sont notées AAA(sf) et AA(sf) par ces mêmes agences de notation. Le fonds commun de titrisation « Auto ABS French Leases 2021 » a également émis des obligations de catégorie C pour un montant de 140,9 millions d’euros.

L’équipe Linklaters était composée de Patrice Doat, associé, Guillaume Malaty, collaborateur senior, Lucien Jarry et Julien Bourgeois, collaborateur en Financements structurés ; et Antoine Galvier, collaborateur senior en Marchés de capitaux.

L’équipe Hogan Lovells comprenait Sharon Lewis (Photo), Laura Asbati, Ailsa Davies, Giovanbattista Gianni, Vicenzé Franzil, Gabrielle Lawrence, Joanna Veitch, Partner Ludovic Geneston, Maryll Pizzetta et Dennis Dillon.

Involved fees earner: Laura Asbati – Hogan Lovells; Ailsa Davies – Hogan Lovells; Dennis Dillon – Hogan Lovells; Vicenzé Franzil – Hogan Lovells; Ludovic Geneston – Hogan Lovells; Giovanbattista Gianni – Hogan Lovells; Sharon Lewis – Hogan Lovells; Maryll Pizzetta – Hogan Lovells; Julien Bourgeois – Linklaters; Patrice Doat – Linklaters; Antoine Galvier – Linklaters; Lucien Jarry – Linklaters; Guillaume Malaty – Linklaters;

Law Firms: Hogan Lovells; Linklaters;

Clients: Banco Santander Sa; CREDIPAR; ING Bank; Société Générale;

Author: Naoual Sadouqi